Le Leader Agile

Nous sommes témoins aujourd’hui d’une grande aspiration aujourd’hui pour “tout Agile”. Le Business Model Agile, la chaine de valeur Agile, la finance Agile, les collaborateurs Agile, le marketing Agile… et cette aspiration est encourageante! Je rêve d’ailleurs d’accompagner une organisation pour implementer les “Achats Agile”, mais cela est une toute autre histoire. Dans cette grande tendance à l’Agilité omniprésente, l’idée du “Leader Agile” devient une évidence. Le revers de la médaille du “tout Agile”, est un manque de recul pour poser les apprentissages de nos nouvelles experimentations et pour comprendre la signification que nous donnons à cette notion sur-utilisé, “Agilité”. Cet article est une invitation à la reflexion sur une signification partagée du “Leader Agile”

Les 3 dimensions du leadership Agile

Dans mes accompagnements de développement de leadership, j’utilise un modèle sur 3 axes. Le développement durable du leadership Agile se fera, à mon avis, d’une façon incontournable sur ces trois dimensions.

1ère dimension : Le développement personnel en tant que Leader Agile, ou le développement du “Leader en soi”, est une étape incontournable. Nous ne pouvons pas devenir des leaders en puissance, si nous ne connaissons pas d’abord nous mêmesd. Quand nous nous connaissons suffisamment bien pour reconnaitre nos forces et accueillir nos fragilités avec compassion et courage, nous pouvons développer les qualités d’un leader Agile : savoir écouter la réalité volatile et ambiguë, s’y adapter et ensuite voir des nouvelles opportunités dans ce contexte incertain et complexe. Développer les développer ces 3 qualités du leader Agile et Adaptatif commence par prendre conscience et accepter que … nous ne les avons peut-être pas …encore. Nous avons une tendance naturelle de faire des projections et essayer de faire la réalité obéir à nos projections`. Parce que nous entendons “l”histoire que je me raconte” plutôt que ce qui est présent, nous avons diminué notre capacité d’écoute et d’adaptabilité. Prendre conscience, avec compassion et tolerance envers nous-même, de notre grand désir de contrôler la réalité, est un premier grand pas.

Comment développer la dimension “flexibilité” du leader Agile ? Dans mon expérience d’accompagnement, j’ai observé que l’entrainement sur 3 axes suivants apporte le plus d’efficacité au profil du Leader Agile :

S’entrainer à avoir un esprit apprenant ( “growth mindset”)

Savoir se poser la question: “Que puis-je apprendre de cette situation?” plutôt qu’un vouloir à un contexte défavorable.

S’entrainer à savoir changer de perspective

Avoir une approche holistique, par exemple, à chaque situation qui se présente comme “le ver à moitié vide”, trouver les façons dans lesquelles il est est “à moitié plein”

S’entrainer à être en présence

Prendre conscience de la différence entre la projection de sa pensée et la réalité présente, en se posant la question: “Que se passe-t-il maintenant pour moi?”

2ème dimension: Le développement de co-leadership, ou être leader avec les autres est le 2ème temps fort du développement complet du profil du leader Agile. Le “co-leadership”, est une notion systémique et reflète la capacité à être conscient de sa position dans un groupe, qu’il s’agit d’un groupe de pairs, de ses équipes, de ses clients ou de son management. Développer la qualité d’être leader avec les autres représente la capacité de reconnaitre la conscience du “moi” dans “nous” et nourrir l’art de la clarté: de mes besoins, de mes valeurs, de mes frontières. Par la société et l’éducation, surtout dans le monde occidental, nous avons développé la capacité de “se fondre dans la masse”, capacité qui a été perçue comme une vertu sacrificielle au nom des standards et coutumes installés. Le revers de cette posture est que nous projetons nos besoins et nos croyances sur le collectif tout en accumulant les frustrations issues du manque de reconnaissance de notre identité par ce même collectif.

Comment développer le co-leadership? Développer sa capacité de “co-leadership” a comme premise incontournable le renforcement du ” leader en soi”, la première dimension qui a été décrite dans paragraphe précédent. Ensuite il représente un entrainement à la conscience de l’impact de sa posture dans un groupe, et l’impact du groupe sur soi. Pour renforcer ses capacités de “co-leadership”, le leader Agile a besoin d’avoir une vue systémique sur ses interactions avec les autres. Dans mon expérience, les principales axes d’entraînement sont le respect de soi, en définissant ses frontières, et l’ouverture aux autres par l’acceptation courageuse de sa vulnérabilité

Le co-leadership , une notion systémique

S’entrainer à poser des frontières saines

Savoir exprimer quels sont ses limites et ses besoins. Eviter des généralisations en parlant de “je” plutôt que de “on” ou “nous”, quand il s’agit d’émotions, impressions, comportements, croyances, valeurs.

S’entrainer à s’ouvrir aux autres

Observer quels sont les aspects de soi qu’on a pas envie de dévoiler et chercher le bénéfice caché de faire ainsi. Se poser la question “comment puis-je avoir ce bénéfice autrement?”. Ensuite savoir exprimer mes besoins, non pas comme un act de vulnérabilité , mais de générosité vers les autres. L’authenticité est toujours récompensée.

3ème dimension : Le leader au service. Après avoir développé son style personnel de leadership et la qualité de la relation avec les individualités de son eco-sysème professionnel, le leader Agile peut embrasser la posture qui représente la raison d’être d’un leader : celle de mettre son leadership au service du collectif: ses pairs, ses équipes, son organisation, et d’un but partagé par ce collectif. La motivation intrinsèque est donnée par le sens de contribuer à quelque chose de plus grand que nous et par l’impact positif que nos actions ont sur nos relations avec les autres. Le leader Agile “au service” a la double mission de nourrir le sens du but partagé par le collectif et de tenir un espace de sécurité psychologique où le bien-être et la performance iront de pair, dans une dynamique d’intelligence collective.

Comment developer la posture de “leader au service”? Nous sommes toutes et tous liés à des valeurs ou “drivers” qui nous font aller de l’avant. Le but partagé du collectif auquel le Leader Agile est au service, ne peut être non-aligné avec ses valeur. C’est pour cette raison aussi que le développement de la 1ère dimension du leader Agile, le “leader en soi”, est d’une importance majeure. En tant que leader, il est contributeur ET co-créateur du sens commun. Il a besoin d’être toujours en conscience de l’alignement nécessaire entre la vision qu’il sert et ses propres valeurs. Cet alignement le rend aussi inspirant. Un deuxième élément de la posture du leader au service est celle de tenir l’espace pour que l’intelligence du collectif qu’il sert puisse s’exprimer. Pour cela, il est important de developper ses qualités de facilitateur en intelligence collective et entraîner sa capacité à être inclusif afin que chaque voix puisse s’exprimer.

S’entrainer à l’alignement entre valeurs et vision

Partager ses valeurs personnelles et donner la clarté sur la façon dont ces valeurs sont alignés avec le but co-crée par le collectif. Vérifier régulièrement la clarté de la vision partagé et réaligner si besoin. Oser exprimer un dés-alignement quand il se présente.

S’entrainer à faciliter le groupe

Embrasser la notion de sécurité psychologique, vérifier au-près du collectif si elle est bien en place. En tant que leader, se mettre en question si cette sécurité n’est pas présente Se poser la question : “Que fais-je aujourd’hui pour renforcer la sécurité psychologique de mes équipes?”

S’entrainer à faire grandir

Créer et nourrir les conditions que chaque individu dans le collectif a les conditions pour s’épanouir et que le groupe répond à ses besoins d’appartenance, de reconnaissance, et d’avancer.

Si vous souhaitez en savoir plus ou participer à mes formations sur le “Devenir Leader Agile” contactez-moi oanajuncu@coemerge.com

About ojuncu

Après une expérience de plus de 15 ans le développement logiciel et le management des équipes IT (de l’architecture applicative chez General Electric à la tête de la direction informatique d’Eurosport) , Oana a arrêté son choix sur les démarches Agile, qu’elle pense être l’approche la plus adaptée pour les organisation du 21ème siècle, focalisées sur la réalisation produits de qualité, pertinents pour leur clients des produits et disponibles au plus vite, en s’appuyant sur des équipes épanouies. Oana intervient à la fois comme catalyseur de Transformation Agile, en aidant les organisation ( du coeur de métier au développement et services support ) à adopter Agile, et comme coach et/ou formateur Agile et Lean Coach sur le terrain des équipes projet. Son credo est l’évolution durable via le soutien de la collaboration et le bénéfice de l’intelligence collective : un résultant remarquable ne peut être créé qu’avec des contributeurs volontaires .Dans le même esprit du soutien de la “connaissance connectée, créatrice de valeur”, et partage des connaissances, Oana participe activement dans la communauté Agile française et internationale; Elle est intervenue comme orateur dans plusieurs conférences comme XP2012, Agile Tour, ALE, et comme organisateur actif des évènements Agile au niveau européen
This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

2 Responses to Le Leader Agile

  1. ameliorservices says:

    J’adore la coherence et l’intégralité de tes pensés sur le leader agile, Oana. Tu es une inspiration!
    Bravo.
    – Greg Hutchings, @scaleagile

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s